"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013

par CUNIN JOEL  -  16 Septembre 2013, 16:46  -  #PEINTURES

"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013

Lors d'un précédent article, je vous avais présenté quelques livres ayant trait à la peinture et à la sculpture. Parmi eux ; "Rodin, Les cathédrales de France", dont voici un extrait issu de la note de lecture au dos de ce recueil :

"Ce livre est celui d'un sculpteur, écrit avec sensibilité et enthousiasme. Rodin y prend la défense des cathédrales, trop longtemps oubliées, pillées, méprisées. Au gré de ses promenades à travers la France, ce guide incomparable nous fait découvrir Chartres, Nevers, Laon, Reims, le détail d'un portail, la finesse d'une moulure."

Lors de cet été, j'ai eu la chance de découvrir cette cathédrale de Chartres. Cette rencontre fut de l'ordre d'un coup de foudre, et de fait, elle est devenue le principal sujet de cette rentrée picturale.

Je me propose dans un premier temps, de vous présenter quelques toiles. D'autres suivront, au gré de l'avancement dans cette série. Des commentaires écrits par Rodin, agrémenteront cette visite.

"CHARTRES.

... Je ne perdrai pas ma journée!

Le train court. Le long ruban de route, des champs jaunes, verts, brun chocolat, tout dévale devant notre course et sous le ciel immuable.

_ C'est à Chartres que nous allons.

Je l'ai bien souvent visitée, cette cathédrale. Mais elle m'est apparue, aujourd'hui, toute nouvelle, plus belle, plus brillante que jamais, et je me suis mis à l'étudier comme si je la voyais pour la première fois.

Chartres a fait son éloge pour l'éternel.

Chartres, notre cathédrale splendide entre toutes!

N'est-ce pas l'Acropole de la France?

Palais du silence. Les foules l'emplissent ; des groupes vont et viennent autour de ses portes, dans ses nefs, gravissent les degrés de ses tours, et descendent, continuellement, et depuis des siècles c'est ainsi. Mais ce mouvement ancien, qui ne cessera pas, n'a point interrompu son silence. C'est qu'on se tait, de bonheur obscurément perçu, ou d'admiration qui dépasse les mots, devant la merveille.

Le jour et la nuit l'embellissent également, différemment, l'un éveillant une grâce délicate, et l'autre une majesté terrible.

Oh! comme les esprits cultivés et las de notre temps s'étonnent de trouver, si près des centres de l'agitation moderne, ce calme et sublime total de siècles, en recherche et en accomplissement de beauté! On peut venir prier Dieu, à Chartres, comme partout, puisqu'il est partout ; mais on peut venir aussi contempler l'homme, qui s'y révèle dans son génie, et qui, sous cet aspect, n'est pas partout...

Nos ancêtres ont réalisé là leur oeuvre maîtresse, en un temps où le génie de la race connaissait une période de toute puissance comparable à celle que connut la Grèce à son apothéose.

Frêles ombres de ceux qui furent alors, nous venons nous y abreuver aux sources qui jaillirent de leur génie et de leur foi : sources de lumière! Comprendre, aimer cette épopée incomparable, c'est grandir. C'est d'une lumière surnaturelle que nous sommes illuminés, ici."

"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013
"CATHÉDRALE DE CHARTRES" 2013